Communiqué de presse : Le musée Dhondt-Dhaenens offre un aperçu unique de la collection personnelle de Jan Hoet

Fringe, exposition d’archives Jan Hoet & The Wunderkammer Residence | jusqu’au 26 mai 2019

Deurle  – Le musée Dhondt-Dhaenens (MDD) revient au printemps avec deux expositions uniques. L’exposition d’archives de Jan Hoet met en lumière le lien qui unit le pape de l’art décédé et cinq artistes. La sélection exposée de correspondances, cahiers de notes, documents et œuvres de la collection privée permettent de mieux comprendre le mode de pensée de Jan Hoet. Sa bibliothèque personnelle, qui est à l’origine de cette exposition unique, a été transférée après son décès en 2014 à The Wunderkammer Residence située à côté du MDD. La résidence d’artistes ouvre pour l’instant temporairement ses portes au public tous les dimanches.

À côté de cela, « Fringe » réunit dans l’autre aile du musée trois artistes exposés ensemble pour la première fois dans un musée en Europe. L’exposition introduit ainsi un dialogue passionnant entre trois individus qui occupent une position unique dans le monde de l'art contemporain avec une interprétation extrêmement personnelle, souvent subversive, de leur environnement.

Fringe
Au printemps 2019, le musée Dhondt-Dhaenens réunira avec « Fringe » une sélection d’œuvres de trois artistes : l’Australienne Jenny Watson (°1951), la Belge Saskia Pintelon (°1945, elle vit et travaille au Sri Lanka) et l’Américain William N. Copley (1919-1996). De l’exposition naît un dialogue passionnant entre trois individus qui, par une interprétation très personnelle et souvent subversive de leur environnement, occupent une place unique dans le monde de l’art contemporain.

Ces artistes évoluent ou évoluaient principalement en marge de la scène artistique traditionnelle en Europe et en Amérique pour fournir une œuvre picturale très innovante, résolument inclassable. En rangeant leur travail dans un style ou un courant défini, on manquerait l’essence de leur ambitieux et généralement audacieux langage d’images et de formes. Pour chacun d’eux, leur pays, la culture (pop) dominante et le climat politique représentent une importante source d’inspiration et l’amorce de leur réflexion critique. Une approche donnant lieu, pour chacun d’entre eux, à un univers excentrique, mais tout aussi polémique, personnel et amusant. Leur vif intérêt pour la langue et l’identité, l’expérimentation avec les matériaux, sans oublier leur penchant pour la figuration et la narration, nous permet toutefois de rapprocher facilement le travail de ces artistes.

Le caractère non conventionnel et les thèmes forts de ces œuvres se traduisent dans le titre de l’exposition :  Fringe, un terme anglais qui fait référence à une chose vue comme périphérique, marginale, secondaire ou extrême par rapport à une autre. L’exposition forme un dialogue indirect avec celle centrée sur Jan Hoet, puisqu’il était un important promoteur d’artistes comme Jenny Watson.

Exposition d’archives de Jan Hoet
Après son décès en 2014, les proches de Jan Hoet ont cédé sa collection de livres et de carnets au musée Dhondt-Dhaenens, où ils feront l’objet de recherches approfondies dans une réflexion globale sur la constitution de collection. Sa bibliothèque personnelle est désormais abritée dans The Wunderkammer Residence, un projet de l’artiste Hans Op de Beeck en collaboration avec studio MOTO, qui se situe juste derrière le MDD, sur les rives de la Lys.

En concertation avec les proches de Jan Hoet, cinq artistes ont été sélectionnés en raison de la collaboration particulière qu’ils ont entretenue avec lui : Marina Abramovic, Michael Buthe, Mario Merz, Panamarenko et Royden Rabinowitch. Une sélection qui ne se veut pas définitive, au contraire ! Par cette exposition, le MDD lève un coin du voile sur la richesse intellectuelle qu’une recherche plus approfondie dans cette collection pourrait révéler. À la demande du MDD, la chercheuse Melanie Deboutte rassemble dans l’exposition divers éléments, tels que des lettres et des œuvres d’art de la collection privée de Jan Hoet, du matériel documentaire photographique et vidéo ainsi que des publications de la bibliothèque. Pour chaque artiste, tout indice de la collaboration avec le conservateur est étudié.

Jan Hoet est une figure clé dans le développement de l’art contemporain en Belgique. Depuis sa nomination comme conservateur du Musée d’art contemporain de Gand (1975) jusqu’à la création du S.M.A.K. (1999) et du MARTa (2005), il s’est toujours battu avec passion pour créer un lieu dans lequel art et artiste vivraient en harmonie. Son approche instinctive et les liens étroits qu’il entretenait avec les artistes étaient caractéristiques de ses expositions, axées, souvent, sur l’expérience. Des projets d’envergure, comme « Kunst in Europa na 68 » (1980) et « Chambres d’Amis » (1986), l’ont transporté sur la scène internationale, peu de temps avant qu’il ne soit nommé directeur artistique de DOCUMENTA IX (1992).

The Wunderkammer Residence
Pendant la durée de l’exposition consacrée à Jan Hoet, les visiteurs peuvent visiter The Wunderkammer Residence, un projet de l’artiste Hans Op de Beeck. Il a transformé l’ancienne Villa Meander en un « gesamtkunstwerk », une œuvre d’art à part entière unique. Elle abrite la bibliothèque personnelle de Jan Hoet et offre un espace de résidence pour artistes, conservateurs, chercheurs et écrivains. Le monolithe noir frappant est une déclaration muséale dans le paysage artistique flamand.

Informations pratiques :
Exposition Jan Hoet & Fringe jusqu’au 26 mai 2019
Tickets : € 7 / € 5
Ouvert du mercredi au dimanche inclus : 10h – 17h
Possibilité de visite guidée sur demande

The Wunderkammer Residence
Tickets : € 5
Ouvert le dimanche (jusqu’au 26/05/2019) :  10h – 17h

Museum Dhondt-Dhaenens
Museumlaan 14, 9831 Deurle
www.museumdd.be

Fin du communiqué de presse

Le matériel visuel est utilisable uniquement pour illustrer un article à propos des expositions et avec mention du crédit de la photo.

Pour plus d’informations, accréditations, visuels ou demandes d’interviews, merci de prendre contact avec (uniquement pour la presse, ne pas publier) : 
Wavemakers PR & Communications
Astrid De Paep
astrid@wavemakers.eu
+32 (0)476 58 02 74

Contactez-nous
A propos de Wavemakers

A fresh thinking PR agency
We love to Make.Things.Move.

Ajoutez une solide dose de créativité à une approche stratégique mûrement réfléchie, assaisonnez avec un carnet d'adresses bien fourni et vous tenez la recette d'une campagne de relations publiques réussie. Avec une nouvelle perspective et grâce à notre réseau étendu, nous établissons un lien entre vous et votre organisation, d’une part, et la presse et les influenceurs, d’autre part. Nous opérons avec une stratégie RP rigoureuse, des relations ciblées avec la presse et les influenceurs, une formation aux médias de haute qualité et la maîtrise de la communication de crise.

Wavemakers
Stationsstraat 16, 9220 Hamme