Communiqué de presse : Le secteur du transport et de la logistique recherche 5.000 chauffeurs poids lourds aventureux

Lancement de la campagne ‘Enrouteverslaventure.be’

Avec la campagne ‘Enrouteverslaventure.be’, le Fonds Social Transport et Logistique recherche 5.000 nouveaux chauffeurs poids lourds pour le secteur du transport. Par cette initiative, le Fonds Social Transport et Logistique entend rappeler que le métier de conducteurs de poids lourds figure depuis de nombreuses années dans le top 10 des métiers en pénurie dans notre pays. La campagne a aussi pour objectif d'informer les acteurs d'autres secteurs - issus de filières parallèles - quant à la profession et de les encourager à envisager le métier de conducteur de poids lourds. En plus de recruter de nouveaux professionnels du volant, la campagne espère corriger l'image erronée du métier.

Trop aventureux pour un emploi ordinaire

Avec le slogan « Trop aventureux pour un emploi ordinaire ? Jetez un coup d'œil sur enrouteverslaventure.be ». Le Fonds Social Transport et Logistique lance aujourd'hui la campagne de recrutement et d'image ‘enrouteverslaventure.be’. Au travers de spots radio et des médias sociaux, le public sera invité à visiter le site Web où il pourra trouver des informations concernant le job de chauffeur poids lourd, l'obtention du permis de conduire, des témoignages de personnes ayant fait le pas et une liste d'employeurs potentiels. Pour le Fonds Social Transport et Logistique, l'objectif est de trouver 5.000 conducteurs de camion. « Les fédérations du transport nous ont indiqué l'existence de 5.000 postes vacants effectifs », indique Anne Colmant, Consutlante au Fonds Social Transport et Logistique. « En outre, de nombreux chauffeurs atteindront l'âge de la retraite au cours des prochaines années, ce qui aggravera encore la pénurie actuelle. Le secteur a donc décidé de lancer une campagne coordonnée afin d'attirer de nouveaux candidats. La Febiac, l'organisme qui chapeaute les constructeurs de poids lourds, soutient cette campagne, car elle a constaté que la vente de camions souffre également de cette pénurie. »

Une campagne de recrutement et d'image

Voilà des années que le métier de chauffeur routier compte parmi les dix métiers en pénurie dans notre pays. Selon Anne Colmant, ce manque d'attrait s'explique par l'image erronée de la profession : « Pour de nombreuses personnes, la perception est celle d'un job qui requiert peu de compétences, d'un boulot monotone qui occupe 60 heures par semaine et tient éloigné de la maison. Avec cette campagne, nous voulons montrer que des compétences sont bel et bien nécessaires et qu'il existe des dizaines de possibilités d'accomplir ce travail de façons variées et intéressantes. Parallèlement à une campagne de recrutement, c'est donc aussi une campagne d'image : nous voulons revaloriser la profession et rendre aux chauffeurs routiers actuels la fierté de leur métier. »

Les filières parallèles peuvent aussi mener à l'aventure

Avec cette campagne, le  Fonds Social Transport et Logistique vise principalement les acteurs d'autres secteurs – et issus de filières parallèles – qui ont le désir et l'envie de poursuivre leur carrière dans le monde du transport. « Avec l'aide de nos partenaires – l’enseignement, le Forem, Bruxelles Formation et le VDAB -, nous faisons déjà beaucoup pour offrir à des étudiants et à des demandeurs d'emploi la formation qui leur permet de devenir conducteur de poids lourds. Mais ils ne sont pas assez nombreux pour satisfaire la demande », déclare Anne Colmant. Le Fonds Social Transport et Logistique souhaite attirer des travailleurs d'autres secteurs qui veulent donner à leur carrière une nouvelle et aventureuse orientation. « Nous recherchons des candidats qui aiment un travail varié, qui sont ponctuels et qui ont le souci du client. Ce travail exige d'aimer et être capable de conduire correctement un véhicule poids lourds. Il requiert en outre des compétences en matière de législation, d'administration ainsi que techniques. Sans oublier un savoir-être orienté client », précise Anne Colmant.

Des consultants sur WhatsApp

Par le biais de spots radio et des réseaux sociaux, les candidats intéressés sont invités à visiter le site Web ‘enrouteverslaventure.be’. Il contient toutes les informations utiles quant à la profession de conducteur de poids lourds et présente un aperçu d'employeurs potentiels. On y découvre aussi les témoignages de personnes ayant fait le pas et travaillant déjà dans notre secteur. En outre, 12 consultants sectoriels du Fonds Social Transport et Logistique sont prêts à répondre aux questions via le chat en direct, Facebook, Instagram et WhatsApp. « Le fait que les candidats puissent obtenir des réponses personnelles via les réseaux sociaux est un concept unique. Nous avons retenu cette approche parce qu'elle correspond à l'esprit d'aujourd'hui et qu'elle est particulièrement facile d'accès. Nos consultants orientent individuellement chaque candidat intéressé vers un programme de formation et le dirigent à cet effet vers nos partenaires. Enfin, nous organiserons des événements qui permettront aux candidats intéressés d'être mis directement en contact  avec les collaborateurs du Fonds Social Transport et Logistique », explique Anne Colmant.

Les spots radio de la campagne ‘enrouteverslaventure.be’ sont diffusés à partir d'aujourd'hui à travers toute la Belgique. « L'objectif est d'exploiter le thème d'emplois aventureux dans toute notre communication et nos campagnes futures. En fonction des réactions que nous recevrons, une deuxième vague pourrait suivre à l'automne », conclut Anne Colmant.

 

A propos du Fonds Social Transport et Logistique

Le Fonds Social Transport et Logistique est une organisation sectorielle paritaire dirigée par le conseil d’administration dans lequel sont représentées les fédérations patronales et les organisations syndicales du transport et logistique. Ses trois missions sont : Premièrement, la redistribution des avantages sociaux complémentaires pour les ouvriers tels que la prime de fin d’année et l’assurance hospitalisation. Deuxièmement, le soutien à la formation des ouvriers au moyen d’aides financières et la collaboration très étroite avec partenaires de la formation que sont l'Enseignement, le Forem et le VDAB. Le FSTL met notamment à disposition des camions. La troisième mission est l’élimination des points critiques du secteur en termes d’emploi et de sécurité sociale.

Pour plus d'information, veuillez contacter (presse uniquement : merci de ne pas publier) :
Wavemakers PR & Communications
Amélie Putmans
0477 200 970
amelie@wavemakers.eu

Contactez-nous
A propos de Wavemakers

A fresh thinking PR agency
We love to Make.Things.Move.

Ajoutez une solide dose de créativité à une approche stratégique mûrement réfléchie, assaisonnez avec un carnet d'adresses bien fourni et vous tenez la recette d'une campagne de relations publiques réussie. Avec une nouvelle perspective et grâce à notre réseau étendu, nous établissons un lien entre vous et votre organisation, d’une part, et la presse et les influenceurs, d’autre part. Nous opérons avec une stratégie RP rigoureuse, des relations ciblées avec la presse et les influenceurs, une formation aux médias de haute qualité et la maîtrise de la communication de crise.

Wavemakers
Stationsstraat 16, 9220 Hamme